Europa[djaz] Final

Pour le « Final » pendant plusieurs jours chaque printemps, l’Europajazz retrouve son lieu de naissance, l’Abbaye Royale de l’Épau, véritable « laboratoire », matrice historique du festival, ce lieu constitue un terrain d’expérimentation propice aux rencontres musicales les plus originales. Grâce à une audacieuse politique de « créations », l’Europajazz sait aussi faire découvrir les nouvelles tendances, inviter les groupes émergents venus de toute l’Europe ou les figures américaines les plus imaginatives.

« Volonté militante impeccable, preuve du possible par la musique. Un projet, Vilar en jazz et le jazz lavé de ses stéréotypes » a écrit Francis Marmande dans Le Monde à propos de l’Europajazz.