Ana Carla Maza « Bahia »

Née à Cuba, dans la période où Wim Wenders enregistre Buena Vista Social Club, Ana Carla Maza, chanteuse et violoncelliste virtuose, fait ses premiers pas sur scène à dix ans et ne cessera ensuite d’évoluer à l’international.

Après le succès de son album La Flor en solo, Ana Carla Maza signe les compositions pour quartet de son nouvel album, hommage au quartier Bahia de La Havane où elle a passé sa petite enfance. Ana Carla Maza vient d’une famille intensément liée à la musique et au voyage. Son grand-père fuit la dictature de Pinochet et s’établit en France au début des années 80. La musique a toujours été présente dans sa vie et Ana Carla est presque née avec un violoncelle entre ses bras !

Ana Carla Maza crée un univers musical ouvert alliant jazz, musique classique et couleurs de l’Amérique latine. Les sonorités cubaines et brésiliennes sont à l’honneur dans Bahia, où les rythmes comme le Tango, le Huayno ou la Country se rassemblent pour dessiner un monde de sensibilité et d’espoir.

Ana Carla Maza : une aventurière et naturellement une artiste pionnière.

« Ce qui me plaît dans le jazz, c’est qu’il n’y a pas de barrières, il n’y a pas d’interdits. Et c’est comme ça que je vois le violoncelle, que l’on peut jouer comme une basse de jazz des années 50 ou comme un archet d’un concerto classique. » Ana Carla Maza